Ferme Jongbloed (Pays-Bas) - "La Rouge Norvégienne est une vache que je ne vois pas. Une vache invisible et sans problème." Jelle Jongbloed

Ferme Jongbloed (Pays-Bas) - "La Rouge Norvégienne est une vache que je ne vois pas. Une vache invisible et sans problème." Jelle Jongbloed

Jelle Jongbloed - Ferme Jongbloed - Pays-Bas

La ferme Jongbloed est l'une des exploitations participant aux essais menés par l'Université de Wageningen, où les Holstein sont comparées à des vaches croisées Rouge Norvégienne.

"La Rouge Norvégienne est une vache que je ne vois pas. Une vache invisible et sans problème." Jelle Jongbloed

Au total, ce sont 11 exploitations qui participent à ces essais et le troupeau 100 % Holstein de l’exploitation laitière Jongbloed a débuté l’utilisation de la Rouge Norvégienne en 2019.
 

L’exploitation laitière Jongbloed

L’exploitation laitière Jongbloed est située dans la Frise aux Pays-Bas. L'exploitation compte environ 150 vaches laitières et est gérée par Jelle Jongbloed, son père et ses deux frères. Jelle et ses frères sont la 4e génération sur la ferme qui a été établie en 1917.

 

Essais et attentes

Les premiers animaux issus du croisement Holstein x Rouge Norvégienne, arrivent en lactation depuis Novembre 2021. Parmi tous les croisements, il y a deux vaches auxquelles Jelle accorde une attention toute particulière. Il s'agit d'une paire de jumelles issues de l'un de nos taureaux les plus populaires, 11039 Skjelvan. Lorsque nous avons visité la ferme, elles en étaient à environ 25 et 40 jours de leur première lactation.

Les raisons pour lesquelles cette ferme a voulu participer à l'essai sont la puissance, la solidité et la taille de la Rouge norvégienne par rapport à la Holstein pure.

"Les vaches sont plus petites, elles ont plus de muscles et une meilleure fertilité".

Une autre chose qu'il évoque est particulièrement la santé des sabots et tous les autres critères de santé dans leur ensemble.

 

Le profit apporté par une meilleure santé

Comme pour tous les producteurs de lait, c'est le lait qui génère la plus grosse partie du revenu sur l'exploitation. Même si la production des vaches croisées Rouge norvégien est un peu moins importante que celle des vaches Holstein pures, Jelle constate une augmentation de la teneur en matière grasse et en matière protéique ainsi qu'une meilleure fertilité des vaches croisées. Les croisées ont eu jusqu'à présent des lactations plus courtes, mais leurs productions sont aujourd'hui très bonnes. La somme de tous ces facteurs rend les croisements de Rouge norvégienne très rentables pour eux.

 

Un avenir prometteur et de l'anticipation

Jelle porte une attention particulière aux jumelles issues de Skjelvan, il pense qu'il est intéressant de les comparer entre elles. L'une d'entre elles était à 40 jours de sa première lactation en novembre 2021. Elle a un super pis, de bons membres et sa production était d'environ 30 litres par jour. Sa sœur jumelle était à 25 jours de lactation et est également une très bonne vache produisant environ 25 litres par jour. Les jumelles, et les autres croisements F1 en général, sont toutes robustes, avec un bon état corporel, avec des vêlages faciles !

Une des jumelles issues de 11039 Skjelvan (photo : Turi Nordengen)
Une des jumelles issues de 11039 Skjelvan (photo : Turi Nordengen)

" Je suis très curieux de ce qui va arriver et de la longévité au sein de notre élevage. " Jelle Jongbloed

Il est également curieux de voir quelle sera leur production moyenne, leur santé et leur fertilité au fil du temps.