21 février 1971 - 21 février 2021

50 ans BOVEC

Aujourd’hui, 21 février 2021, nous fêtons le 50ème anniversaire de notre belle entreprise et célébrons l’esprit visionnaire et pionnier de nos fondateurs, l’engagement de nos clients éleveurs depuis 1971, la passion et le dévouement sans faille de notre équipe. A vous tous qui contribuez à faire grandir BOVEC, nous vous en sommes infiniment reconnaissants.

Connaissez-vous l’histoire de BOVEC ?
L’histoire de BOVEC démarre au début des années 60, période de reconstruction de la France suite aux immenses dégâts causés par la seconde guerre mondiale. à cette époque, la France avait pour Ministre de l’Agriculture Mr Edgar Pisani (1961 à 1966) qui venait de lancer un grand chantier de modernisation de l’Agriculture afin de nourrir le pays.

A cette période, un certain Mr François Ravier était alors éleveur en Savoie avec un troupeau constitué d’une quinzaine de Tarentaises. Il avait cette envie folle d’avancer mais surtout de vivre correctement de son métier d’éleveur laitier, à savoir vivre de manière sociale et économique. Mr Ravier avait pour beau-frère Mr Edouard Rebotton, exploitant agricole sur une ferme horticole, qui sera un personnage clé dans la construction de BOVEC. En effet, Mr Rebotton était une personne visionnaire et curieuse qui n’avait aucun apriori sur le métier d’éleveur laitier et ce fut un détail important :

« Comme je n’étais pas encore un homme de vaches, je me suis donné le droit de poser toutes les questions possibles… » Edouard Rebotton

Avant les années 60, la France venait de voir un grand nombre de ses troupeaux de vaches décimé par la Brucellose ; ce qui amena Mr Rebotton à mûrir sa réflexion selon laquelle les éleveurs français devaient exercer leur métier dans de bonnes conditions, être rémunérés correctement de leur travail et avoir la possibilité de se former et de s’informer afin d’améliorer leurs pratiques d’élevage. Fort de ce constat, la meilleure réponse à cela était le regroupement des éleveurs entre eux.

Cela emmena, dès le début des années 60, Mr Rebotton à traverser les Alpes pour se rendre dans la plaine du Pô en Italie. Il rencontra des éleveurs italiens, visita des élevages de plusieurs centaines de vaches et commença à échanger avec ces éleveurs sur son projet de bâtir un élevage de grande taille, composé de plusieurs familles, à savoir une exploitation pour nourrir 5 à 6 familles. Ce voyage fut révélateur car il lui permit de rencontrer de nombreux éleveurs avec des troupeaux composés de vaches Holstein. Ces éleveurs italiens confortent Mr Rebotton dans le bien-fondé de son projet à partir du moment où il y intègre une vache capable de produire de grandes quantités de lait car toutes les grandes installations laitières font appel à de la main d’œuvre extérieure onéreuse. C’est le début des premiers échanges autour de cette race de vaches hautes productrices d’origine Nord-Américaine : la Holstein.

Il fut naturellement logique pour Mr Rebotton de devoir mieux connaître cette vache Holstein issue de la Holstein Friesian développée en Amérique du Nord dès le début des années 1900. L’Amérique du Nord représentait déjà le véritable berceau de cette race si productive comparé à ce qu’étaient nos différentes races laitières en France.

A partir de ce moment, un long parcours du combattant s’installa afin d’obtenir l’autorisation d’importer, en France, des animaux en provenance d’Amérique du Nord. Le premier voyage au Canada de Mr Rebotton lui permit de nouer d’excellents liens avec Mr Denis Roman, propriétaire de la très renommée ferme Romandale.

« Ils ne savaient pas que c’était impossible alors ils l’ont fait » Mark Twain

Cette citation sera plus tard reprise par le Ministre Mr Edgar Pisani, qui l’aura inscrite sur le livre d’or lors d’une de ses visites à la ferme de Boulieu.

En 1964, Mr Pisani, toujours Ministre de l’Agriculture, accorda l’autorisation d’importer 18 vaches et 2 taureaux : les célèbres Blue-Haven Inka Golden Treasure et Supreme Northlawn Climax. Ces animaux débarquèrent par avion à Tours en octobre 1965, suivi d’un voyage itinérant en France pour enfin arriver au Domaine de Boulieu, à Vernay dans l’Isère, le 19 octobre.

50 ans bovec

La ferme de Boulieu était alors en pleine construction avec un tout nouveau complexe d’élevage permettant d’accueillir un total de 800 animaux. La conception des bâtiments était réfléchie autour de la vache et du bien-être de l’éleveur.

En novembre 1966, après une quarantaine au port du Havre, 492 vaches issues de lignées Nord-
Américaines reconnues et très performantes, arrivent sur le domaine de Boulieu et la ferme de Crépol. Le projet de Mr Rebotton s’inscrit alors bel et bien dans l’histoire et marque un tournant dans le développement de ce qui s’appellera plus tard BOVEC.

Le 21 Février 1971 voit la naissance de la société BOVEC. L’équipe en place, avec à sa tête Mr Alain Du Colombier, a la volonté de structurer les différents services proposés au sein de l’organisation déjà présente sur le Domaine de Boulieu. Très vite, l’équipe fut sollicitée à travers l’Europe pour apporter son expertise en termes de réflexion dans la construction et la conduite d’élevage pour les grands troupeaux.

Le long processus du développement de la race Holstein en France est alors enclenché. Il connaitra un nouvel élan à partir de 1973 avec l’importation des premières doses de taureaux Holstein, après de longues démarches administratives. Ces premières importations ont pu être faites grâce au concours d’ABS Global et de Bob Dalton. C’est alors le début de la vente de semence et du conseil en génétique auprès des éleveurs laitiers.

Depuis, la société BOVEC n’aura de cesse d’accompagner les éleveurs laitiers français afin d’accélérer le progrès génétique au sein de leur troupeau et de les former autour du sujet de la reproduction ; notamment par le biais de l’Insémination Par l’éleveur (IPE).


La vision des créateurs de BOVEC était de nourrir la France grâce à une agriculture performante. C’est toujours cette vision qui anime l’équipe BOVEC, à savoir : être pionnier du progrès génétique pour aider à nourrir le monde.

Texte basé sur le recueil du témoignage de Jean Rambaud.

ENSEMBLE, nous avons bâti les fondations de BOVEC et ENSEMBLE, nous construirons le futur de BOVEC !

Merci à tous